3ème pilier pour jeunes

Vous avez entre 18 et 25 ans ?

Vous n’êtes pas trop jeune pour ouvrir un 3ème pilier

3ème pilier jeunes adultes

Lorsque l’on est jeune, la retraite paraît loin. On ne perçoit pas l’ouverture d’un 3ème pilier comme une priorité, particulièrement si l’on n’a pas encore de conjoint ou partenaire ni d’enfant.

Et pourtant : c’est lorsque l’on est jeune qu’il faut commencer à épargner pour sa retraite. Plus tôt vous vous constituerez une épargne, plus intéressant sera le rendement et plus votre épargne deviendra fructueuse.

Comment fonctionne la prévoyance en Suisse ?

La prévoyance en Suisse est constituée de trois piliers :

  • Le 1er pilier ou l’AVS (Assurance Vieillesse et Survivants) sert en partie à couvrir les besoins vitaux d’une personne au moment de la retraite. La rente offerte par l’AVS est bien insuffisante pour vivre au moment de la retraite.
  • Le 2ème pilier ou LPP (Prévoyance Professionnelle) est obligatoire pour tout salarié en Suisse percevant un salaire annuel d’au moins CHF 21’330. Cette épargne est financée en partie par vous en tant que salarié et en partie par votre employeur.
  • Le 3ème pilier ou prévoyance individuelle : il s’agit d’une épargne privée que vous vous constituez tout au long de votre vie jusqu’à l’âge de la retraite et qui vient compléter les deux premiers piliers.

Les 1er et 2ème piliers ne couvrent au mieux que 60% du dernier salaire à l’âge de la retraite. C’est pourquoi vous avez tout intérêt à ouvrir un 3ème pilier dès que vous entrez dans la vie active.

Comment fonctionne un 3ème pilier ?

Le principe de base du 3ème pilier est que vous vous constituez une épargne. Si vous souscrivez votre 3ème pilier auprès d’une compagnie d’assurance, vous y intégrez en plus une assurance-vie (la formule la plus recommandée).

Il existe deux types principaux de 3ème pilier : le 3ème pilier lié (pilier 3A) et le 3ème pilier libre (pilier 3B)

Le 3ème pilier lié

Le 3ème pilier lié est « lié » à l’âge de la retraite. Cela veut dire que vous ne pouvez retirer cette épargne au plus tôt que 5 ans avant l’âge de la retraite.

Les seules conditions sous lesquelles vous pouvez retirer votre épargne sont les suivantes :

  • si vous quittez définitivement la Suisse
  • si vous devenez indépendant
  • si vous achetez un bien immobilier en tant que résidence principale

Il est possible de souscrire un 3ème pilier lié (pilier 3A) auprès d’une banque ou auprès d’une compagnie d’assurance. S’il est souscrit auprès d’une banque, il s’agit d’une simple épargne que vous vous constituez jusqu’à l’âge de la retraite. S’il est souscrit auprès d’une compagnie d’assurance, c’est également une assurance-vie, c’est-à-dire qu’une clause bénéficiaire est incluse. Si vous venez à décéder, les bénéficiaires hériteront du capital.

Les bénéficiaires du 3ème pilier lié sont définis par une clause légale. Les bénéficiaires sont, dans l’ordre :

  1. Le conjoint ou partenaire enregistré
  2. Les enfants ou concubin vivant avec l’assuré depuis au moins 5 ans
  3. Les parents
  4. Les frères et soeurs
  5. Les autres héritiers

Ne pas avoir de conjoint ni d’enfant ne vous empêche nullement d’ouvrir un 3ème pilier et de commencer à épargner. Plus tard, votre conjoint et/ou enfants deviendront automatiquement les bénéficiaires prioritaires de votre contrat 3ème pilier lié.

Un autre avantage du 3ème pilier lié est qu’il vous permet de bénéficier de déductions fiscales intéressantes. Vous pouvez en effet déduire chaque année les versements de vos impôts à hauteur d’un certain montant.

Le 3ème pilier libre

A la différence du 3ème pilier lié, le 3ème pilier libre (pilier 3B) ne dépend pas de l’âge de la retraite. Vous fixez librement la durée du contrat et vous pouvez retirer votre épargne sans avoir à invoquer de motif particulier.

Le 3ème pilier libre est souscrit auprès d’une compagnie d’assurance et inclut donc une assurance-vie.

L’avantage du 3ème pilier libre est que la clause bénéficiaire est libre : vous pouvez choisir qui vous voulez pour hériter du capital si vous décédez.

A la différence du 3ème pilier lié, le 3ème pilier libre n’impose aucune limite de versement sur le compte. Par contre, il n’offre pas les mêmes avantages fiscaux que le 3ème pilier lié.

A partir de quel âge peut-on souscrire un 3ème pilier ?

Vous pouvez ouvrir un 3ème pilier dès vos 18 ans.

Ne pensez pas qu’il faille forcément attendre d’avoir un salaire conséquent pour ouvrir un 3ème pilier. Un versement de 100 francs par mois peut suffire pour déjà se constituer une épargne qui deviendra ensuite de plus en plus fructueuse.

Si vous n’avez pas encore de famille à nourrir, cela veut dire que vos frais sont réduits : c’est donc le bon moment pour épargner. Contrairement à ce que l’on pense, ce n’est pas forcément lorsque l’on a des enfants que l’on est dans la meilleure situation pour épargner.

Souscrire un 3ème pilier quand on est jeune est une garantie pour l’avenir pour vous-même et pour vos proches.

Consultez nos autres produits d'assurance pour jeunes adultes

Assurance maladie jeunes adultes

Assurance pour les jeunes

Assurance auto jeunes adultes

Economies sur l'assurance voiture auto

Assurance RC/ménage

Assurance jeunes RC/ménage