Hypothèques – Utiliser le capital de prévoyance

En Suisse, être propriétaire de son propre logement revêt une grande importance. C’est pourquoi l’Etat encourage l’acquisition et la construction d’un logement pour se propres besoins.

Vous pouvez utiliser de façon ciblée les capitaux de prévoyance pour le financement de votre propre logement.

Un encouragement légal

La loi fédérale sur l’encouragement à la propriété au logement autorise l’utilisation des avoirs de prévoyance du domaine de la prévoyance professionnelle (LPP) pour le financement d’un logement pour ses propres besoins. L’institution de prévoyance de votre employeur vous renseignera quant à votre avoir de libre passage. Vous décidez ensuite vous-même si, et le cas échéant, comment vous utilisez les moyens financiers disponibles.

Un retrait anticipé

Une partie de l’avoir de vieillesse peut être retirée de façon anticipée jusqu’à cinq ans avant l’âge de la retraite pour le financement du logement souhaité. Le versement anticipé est soumis aux impôts et influe sur les prestations de prévoyance. Il entraîne des diminutions de prestations en cas de survie, en cas d’invalidité et en cas de décès qui peuvent toutefois être compensées de manière élégante.

En alternative : La mise en gage

Le capital de prévoyance peut également être mis en gage et être pris en compte aux conditions du taux d’intérêt plus avantageux de l’hypothèque en premier rang. Sont nécessairement à cet effet des fond propres disponibles d’au moins 20% ainsi qu’un amortissement via une police d’assurance vie couvrant également le risque en cas de décès, ramenant l’engagement à 65% de la valeur vénale. Dans ce cas, la libération des primes, en cas d’incapacité de gain devra être incluse.